h1

Dostoïevski et Camus

8 décembre 2008

Dans la continuité du cours portant sur la conception kantienne de la religion, nous étudierons pour terminer le semestre: d’une part le mot souvent attribué à Dostoïevski « Si Dieu n’existe pas, tout est permis » (qui est une pseudo-citation des Frères Karamazov) et d’autre part le texte de Camus intitulé Le mythe de Sisyphe, déjà distribué.

Vous pouvez également préparer des questions sur le cours avant l’examen.

Sisyphe

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :